AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 présentations de hk perso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin

Admin


Messages : 75
Date d'inscription : 04/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: présentations de hk perso   Ven 7 Fév - 20:14

Invité a écrit:


    votre histoire
    I Want to break free ~l'enfance est une période d'innocence naive qui ne termine jamais.   Il était une fois, le fils du Ciel et de la Terre, qui ne pouvait pas devenir roi. Il voulait devenir le plus grand roi que la terre eut jamais connu. Alors il dévora son père et il devint UN OGRE ! Pour survivre, un ogre a besoin de sa ration de chaire fraiche et de sang. Alors il dévorait ses fils. Mais un jour, l'un d'entre eux s’échappa, et il vécut caché. Jusqu'à ce qu'il décida de se venger. Il éventra son père et il sauva tout ses frères et soeurs... La Seconde génération prit la place de la première. Qui avait régné pendant beaucoup trop longtemps. Elle est née aux Etats-Unis, dans la ville encore modeste de Philadelphie. Son père était révèrent, et sa mère une femme douce et gentille. Elle avait un frère de trois ans son ainé, et elle était une jeune femme belle. Enfant déjà elle avait un regard bleu profond, et de longs cheveux blonds. Son père avait dans l'idée d'en faire une femme de Dieu, et dés son plus jeune âge elle fut envoyer dans les lycées Protestants, entourés de soeurs et de religieuses. Beaucoup la décrivait comme étant une enfant turbulente et méchante. Une enfant du diable disait-on parfois, et cela mettait son père dans un état de colère tel qu'elle en garda les cicatrices sur le dos et les fesses. Elle avait peur de son père, et c'est pourquoi dés l'âge de huit ans elle se plia à ses exigences. Elle savait que tant qu'elle n'était qu'une enfant elle ne pourrait rien contre lui, et commença à jour un rôle pour le contenter. Elle suivait assidument les cours dans son lycée religieux, bien qu'elle ne fut pas une bonne élève. Elle rêvait d'évasion, de chaleur, de champs, d'étang, de chevaux. Elle n'avait que la Bible et l’Ostie pour occupations. Jamais elle n'avait pu se satisfaire de ce qu'elle avait. Elle essayait par tous les moyens de changer, de s'évader, de devenir quelqu'un d'autre. Mais elle en revenait toujours à Dieu et à la chasteté. Son père renvoya tous les hommes qui l'entouraient, et à vingt ans elle était encore seule. Elle entama des études pour devenir infirmières grâce aux corps enseignants religieux. La guerre d'Indépendance faisait rage depuis deux ans, quand elle arriva sur le front. Son frère était un soldat, marié, et avait déjà un enfant. Elle adorait son frère, qui était la seule personne dans sa famille à comprendre son désire de voir le monde. Ils étaient particulièrement proches, et être infirmière dans les mêmes zones de combats que lui était une sorte de soulagement pour elle. Elle espérait pouvoir de fait veiller sur lui comme il veillait sur elle depuis des années. Dans le même corps d'armée que son frère se trouvait un homme, brun, avec des yeux ténébreux, mais un air mutin. Il tomba amoureux d'elle dés le premier jour, et il paradait, essayant de la séduire par tous les moyens possibles. Lui promettant de l'amener voir le monde, de la libérer de sa famille, d'être tout pour elle, et plus encore. Des paroles qu'elle trouvait insensées, mais qui l'appelaient telle la promesse d'une vie rêvée, fantasmée. A portée de main...   Tic... tac... Boum. Une bombe, une seule. Les morceaux d'humains volèrent autour d'elle. Elle était choquée, traumatisée, désemparée. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Ses oreilles bourdonnaient, alors que dans le creux de ses mains gisait le corps de son frère mort à la guerre. Un cauchemars. Une pensée, un souvenir qu'elle gardait tel qu'elle. L'annonce de la mort de son frère lui fit l'effet d'une bombe. Alors elle comprit que tout était perdu. Qu'ils ne gagneraient pas la guerre. Qu'elle avait vingt-six ans et qu'elle n'avait jamais vécu sa vie. Alors, prenant la main de son soldat, elle partie. Ils coururent tous les deux à travers les vastes prairies, les champs délabrés, les maisons en ruine, les ruisseaux sanguinolents. Ils prirent le train clandestinement. Ils se promirent une nouvelle vie. Loin de la guerre. Loin de Philadelphie. Loin des hommes. Seuls, tous les deux. Elle ne se souvient plus à présent si elle aimait cet homme. Il l'avait sauvé. Il l'avait condamné. Il l'avait tué. Il était mort dans ses bras. Ils se trouvaient près d'Atlantic City lorsqu' il les trouva. Lorsqu'il le dévora sous les yeux encore purs et enfantin de la belle enfant. Une enfant qui s'était gorgée de rêves et de pensées chrétiennes. Une enfant qui alors avait encore foi en l'homme et en l'amour. Une enfant qui n'était pas une enfant de dieu. Mais belle et bien une âme damnée. I'm just a girl ~l'éternité est une chimère, un mensonge emporté par les ombres. Il était une fois, le fils du Ciel et de la Terre, qui ne pouvait pas devenir roi. Il voulait devenir le plus grand roi que la terre eut jamais connu. Alors il dévora son père et il devint UN OGRE ! Pour survivre, un ogre a besoin de sa ration de chaire fraiche et de sang. Alors il dévorait ses fils. Mais un jour, l'un d'entre eux s’échappa, et il vécut caché. Jusqu'à ce qu'il décida de se venger. Il éventra son père et il sauva tout ses frères et soeurs... La Seconde génération prit la place de la première. Qui avait régné pendant beaucoup trop longtemps. L'homme qui les avait trouvé était une âme damnée pour l'éternité. Un vampire, dont le nom ne vous sera pas dévoilé pour le moment. Et sans doute à jamais. Elle gardait son nom précieusement en elle, dans un cœur brisé. Il avait eu le désir de faire d'elle sa femme, ou sa poupée. Sa marionnette. Faible, innocente, perdue, et assoiffée, elle lui avait été soumise durant des années. Elle l'aimait d'un amour passionnel et cuisant. Elle ne pouvait pas se soustraire à son regard, ayant l'impression de ne vivre que par, et pour lui. Il était son amant, son maitre, et le seul vampire qu'elle connaissait. Durant des années il n'y avait que lui dans son univers. Il lui apprit à tuer, à aimer, à souffrir. Il fit avec elle des choses ignobles, immorales, incroyables. Lentement, il insinua en elle l'idée du mal, du sadisme, de l'amour, et les lia de telle sorte qu'elle ne puisse concevoir les uns dans les autres. Elle n'avait plus foi en Dieu mais uniquement en lui. La dépendance qui la liait à lui telle une drogue la rendit folle. Et un jour, la lassitude gagna les jeux de son créateur. Il la mena en Écosse, dans des châteaux immenses, observant le monde du haut de sublimes falaises. Où finalement un soir il la laissa. Partant un instant chercher du gibier, il n'en revint pas. Durant des heures, elle attendit, en haut de son rocher, les cheveux dans le vent. Patiente. Espérant. Mais jamais il ne revint. Elle se cacha durant un mois. Entrant dans le château la journée, et sortant l'attendre la nuit. Quand elle comprit qu'il ne reviendrait pas, elle ne trouva qu'une seule solution à sa douleur, et à sa solitude. Un dernier lever de soleil. Lorsqu'il la trouva, elle se trouvait assise en haut de la falaise, regardant ses pieds qui pendaient dans le vide. Il n'était pas spécialement beau, et ne ressemblait en rien à l'homme qu'elle avait aimé. Il ressemblait à son grand frère, mort des décennies auparavant. Il s'appelait Seth, disait-il. Et quelque chose dans sa voix la rassura. Alors, lorsqu'il lui tendit la main elle ne put que la prendre et accepter son aide. Durant des années elle resta enfermée, n'acceptant la présence que de Seth et d'Esfir à ses côtés. Elle en profita pour apprendre près d'une trentaine de langues différentes, la culture de diverses peuplades. Les lois aussi de chaque pays, l'histoire des communautés, et des siens. Elle se cultiva, étant d'une nature curieuse. Elle commença à retrouver gout à cette vie qui était à présent éternelle. Elle sortie et retrouva la lumière blafarde de la lune. Dans sa communauté, elle trouva une place forte près de César, en tant que conseillère, ou plutôt chargé des relations entre les différentes communautés de vampire dans le monde. C'est à force de temps, de travail, et de persévérance qu'elle en est arrivée là. A présent, elle commence à se reconstruire. A devenir quelqu'un, en dehors de la poupée brisée qui avait été laissé pour compte dans un château en Ecosse.  
    ••••••••••••••••••••••
    Hello guys! Moi c'est BPR™, je suis du genre androgyne et j'ai 19 ans dans 4 jours !J'ai connu Heartkiller grâce à Sethounamourdemavie , et je le trouve superbementtropbeauquidéchiiiiiiiiiire o/ .Vous voulez savoir si vous pouvez faire de mon personnage un prédéfini si jamais je suis supprimé(e)? Et bien la réponse est: OUISinon, j'ai bien lu le règlement, et le code à retrouver est: OK par Rozy

" I'm the "who" when you call "who"s there" ? "
Innocence Echo-Alice Sunshine



Je m'appelle Innocence Echo-Alice Sunshine mais mes amis me surnomment Sun, Echoes, Inno.. Je suis né(e) à Philadelphie le 23/08/1750 et de ce fait j'ai donc 262 ans.
J’exerce le métier de négociatrice des accords administratifs entre les différentes contrées du monde où vivent les vampires et côté cœur je suis libertine et naïve. Côté orientation sexuelle, je suis bisexuelle.
On dit de moi que je suis plutôt déterminée, impatiente, optimiste, sadique, joueuse, extravagante, stratège, joyeuse, curieuse, séductrice, ambitieuse.. J'appartiens au groupe des vampire et il paraît que je ressemble à Jessica Stam.

crédit icons : bazzart ; crédits avatar : google ; fiche réalisée par Eden ; modifications par Yuuki.
••••••••••••••••••••••
Revenir en haut Aller en bas
http://echo-flowers-alice.superforum.fr
avatar
Admin

Admin


Messages : 75
Date d'inscription : 04/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: présentations de hk perso   Ven 7 Fév - 20:15

Invité a écrit:


    votre histoire
    Il ferme les yeux et cherche dans ses souvenirs. Il essaye de se souvenir, de toutes ses forces il essaye mais il a du mal. 300 ans de vie à remonter, des choses à oublier et d'autres à changer. Il se rappelle d'un petit enfant brun courant dans les champs entourant Prague, de son père courant avec lui et de sa mère les baignant dans son regard bienveillant. Il se souvient des longues nuits d'hiver passés au coin du feu alors que dehors le vent et la neige recouvraient la République Tchèque. John Ondrej Constantine, un enfant désiré, aimé. Un fils unique qui avait émerveillé ses parents en venant au monde, cet enfant brun comme la nuit était le digne reflet de son père, à qui il ressemblait un peu plus chaque jour. Les airs de son géniteur et le visage doux de sa mère. Dieu qu'il pouvait les aimer ! Il avait grandi entouré d'amour, de tendresse et d'attention. Une chance pour l'époque, quand il était venu au monde les parents ne montraient pas leur affection à leur enfant cela ne se faisait pas. Son père était un fier banquier de Prague qui avait commencé en bas de l'échelle et avec le temps et du travail il était devenu une des puissances de la ville. Offrant à sa famille de quoi vivre bien et une réputation de nouveau noble. John avait eu l'éducation qui allait avec, les meilleurs professeurs, les cours sur les bonnes manières et des réceptions gigantesques où s'entassait tout le beau monde de Prague. Il essaye de se rappeler de son adolescence, elle est si loin maintenant qu'il dot se concentrer pour arriver à distinguer des souvenirs. Il ne c'est jamais marié, ses parents voulaient le meilleur pour lui et pour cela ils ont acceptés qu'il attende. De toute façon aucune femme n'arrivait à retenir son attention, il papillonnait simplement entre les femmes et d'une manière plus caché, les hommes également. Il avait passé ses diplômes pour devenir avocat et c'est avec succès qu'il devint l'un des meilleurs avocat de Prague, toujours en menant sa vie de bohème sans songer à l'amour. Ho bien-sûr ses parents l'avait promis à une jolie jeune fille de bonne famille, mais il ne l'aimait pas. C'était idiot à dire mais pour lui l'amour et la passion comptaient plus que tout. Il se contentait donc de faire bonne figure, de rencontrer cette demoiselle sans jamais la faire sienne. Il savait que l'amour l'attendait quelque part, sans savoir l'expliquer il le sentait. Ses parents étaient devenus âgés maintenant et dans leur maison familial il s'en occupait du mieux qu'il pouvait, il ne songeait pas à les quitter. Après tout il n'était peut-être pas fait pour le mariage c'était aussi possible. Et les enfants ? Un jour peut-être mais pas maintenant.Et puis un soir tout bascula. Ils étaient tranquillement installé chez eux, John à l'étage pour travailler ses dossiers et ses parents en bas s'occupant de différentes taches plus ou moins importantes. Il se souvient de l'ambiance électrique dans la maison ce soir là, comme si quelque chose n'allait pas. Il se souvient... Et c'est ça qui le blesse le plus. Il n'a plus rien entendu à part une porte qui claque et les cries de ses parents. Comme tout enfant il c'est précipité en bas et il n'a senti que la morsure, comme une bête qui l'attaque à la gorge. Et un venin, une douleur se diffusant dans son corps, déliant chacun de ses muscles au point de le faire hurler à plein poumon. Un poison si douloureux qu'il en serait devenu fou. Et puis un liquide qui coule dans sa gorge, quelque chose qu'il ne connaît pas. Et le noir complet, la mort et le froid. Il n'est plus rien, il n'existe plus. Alors c'est ça la mort ? Le néant complet, le silence ? In nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen. Au nom du père, du fils et du saint esprit. Amen.Il à ouvert les yeux, il avait changé il en était sur. Il était toujours par terre, allongé sur le sol baignant dans du sang. Les corps de ses parents tout autour, l'incompréhension. Il se souvient des 3 hommes qui ont ravagés sa vie, mais il n'arrive pas à se rappeller de leur visage. Il sait qu'ils ce sont battus et qu'ils étaient jeune. Il était un nouveau né sa force était doublé, il les à tué et pour cela il ne devrait même pas être en vie. Il ne savait pas ce qu'il était mais il avait changé, il avait tué ces 3 hommes qui lui avaient appris qu'ils voulaient faire de lui un incube ou... Un garde. Quelque chose comme ça. Ses souvenirs se troublent il a du mal encore une fois. Il ferme les yeux et ses actes lui reviennent. John à prit des souvenirs de ses parents et à tout emporté dans un sac, il les a pleuré oui pendant des longues heures. Mais il ne pouvait pas rester, c'était partit ou mourir. Comme un lâche il a choisi de fuir. Il se souvient de la soif encerclant sa gorge jusqu'à le rendre fou, de son dégoût pour lui même. Si bien qu'il c'est d'abord attaqué à des pauvres, des malades, refusant de s'en prendre à des humains valides. Oui il n'était plus humain, et comme un vrai passionné de livre il c'est mit à lire sur cette nouvelle condition. Un vampire, tout concordait avec ses nouvelles aptitudes, la force, la vitesse, l'appel du sang, la régénération quasi instantanée, fuir le soleil. John cligne des yeux pour revenir à la réalité mais il n'a pas fini de plonger dans ses souvenirs, il repart pour un long voyage, le plus beau et le plus douloureux de sa vie. Alors il a voyagé pendant des années, petit à petit il a accepté sa condition et il chassait pour s'amuser, prenant plaisir à ce qu'il était devenu. Sans se mélanger à ses congénères il faisait sa vie, cherchant un point d'accroche à quelque chose, désespérant de trouver un sens à sa vie. Et puis il l'a vu, elle la future femme de sa vie. Il l'a aimé au premier regard, il en est tombé fou. Si bien qu'il a tué l'homme qui l'accompagné pour faire d'elle son Infant et son amour. Il n'a pas été tendre avec elle, il a joué, il l'a faite souffrir. Elle était sa création et sa poupée, son premier amour et sans doute le plus destructeur. Pendant 100 ans il ont vécus l'un avec l'autre, se nourrissant parce l'autre le faisait également, n'étant quelqu'un que dans le regard de sa Alice, sa douce, sa vie. Et puis il l'a quitté sans même le lui dire, l'abandonnant en Écosse. Comme un lâche, jugeant qu'il devenait trop important pour elle et prenant peur de son amour il l'a laissé, lui laissant son cœur et sa raison.Il est reparti et comme la bête qu'il avait toujours été il à recommencé à tuer, il n'a fait que ça, passant sa haine et son désespoir dans la mort. Effaçant des villages entiers de la surface de la terre sous la colère. Jugeant qu'il ne méritait pas de mourir après avoir osé tant faire souffrir son seul et unique amour il est parti sur une île nommé HeartKiller pour espérer faire quelque chose de sa vie, être utile. L'empereur à fait de lui son avocat personnel avant que John ne soit mis dehors de cette petite île. Et puis il l'a retrouvé elle, il à cru mourir de bonheur avant de se rendre compte qu'il ne l'avait ravagé plus qu'il ne le croyait. Elle avait voulue mourir, disparaître à tout jamais de cette terre car son créateur l'avait abandonné. Il c'est détesté et puis elle à pardonné, ainsi va l'amour qu'ils se portent, ils se font mal et ils se pardonnent.« Papa !!!! » Il réceptionne le petit homme en souriant, il le serre contre lui après lui avoir déposé un baiser sur le front. « Il devenait intenable sans toi ! » La seule et unique femme de sa vie se penche et dépose un baiser sur ses lèvres, il savoure cet instant en soupirant de bonheur. « Je vous aime. » Sa femme et son fils se regardent sa comprendre. Pourquoi cet élan d'amour tout à coup ? Il ne le sait pas lui même. Plonger dans ses souvenirs lui à fait tant de mal qu'il savoure sa nouvelle vie et son bonheur retrouvé. Il regarde Alice sa future femme, Dieu qu'il l'aime. Son fils dans ses bras se serre contre le torse de son père, John lui dépose un baiser sur le front. Son fils, petite être qu'il a adopté qui est vampire également. Petit rayon de bonheur dans son ciel noir recouvert de nuage. John se lève et passe un bras autour des épaules de sa compagne, il la serre contre. Il n'est plus seul, ils sont là. Signe Particulier : Une cicatrice dans le cou,trace indélébile de ma morsure. Et une marque sur le torse, signe que mon amour est pour Echo-Alice
    ••••••••••••••••••••••
    Hello guys! Moi c'est Manon, je suis du genre féminin et j'ai 18 ansJ'ai connu Heartkiller grâce à une amie, et je le trouve super puisque je me suis inscrite lol.Vous voulez savoir si vous pouvez faire de mon personnage un prédéfini si jamais je suis supprimé(e)? Et bien la réponse est: OUISinon, j'ai bien lu le règlement, et le code à retrouver est: OK par Rozy

" On se reverra la ou il n'y a plus de ténèbres "
John Ondrej Constantine



Je m'appelle John Ondrej Constantine mais mes amis me surnomment John. Je suis né(e) à Prague le 05/12/1682 et de ce fait j'ai donc 330 ans.
J’exerce le métier de Avocat et côté cœur je suis Célibataire. Côté orientation sexuelle, je suis Bisexuel.
On dit de moi que je suis plutôt Gentil et Genereux avec ceux que j'apprécie,drole et dragueur aussi, curieux quelque fois. Mais aussi cruel,sadique,manipulateur,
dangeureux,sanguinaire et traqueur.
. J'appartiens au groupe des Vampire,noble et il paraît que je ressemble à Keanu Reeves.

crédit icons : écrire ici ; crédits avatar : écrire ici ; fiche réalisée par Eden ; modifications par Yuuki.
••••••••••••••••••••••
Revenir en haut Aller en bas
http://echo-flowers-alice.superforum.fr
avatar
Admin

Admin


Messages : 75
Date d'inscription : 04/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: présentations de hk perso   Ven 7 Fév - 20:15

Invité a écrit:

☇ Judas Abel Levinson Blackwood
“ UNE PETITE CITATION COURTE ICI POUR FAIRE ZOLI ”

☇ Incube
FEAT. Charlie Hunnam
PRENOM(S) & NOM : Judas Abel Levinson Blackwood
SURNOM : Le voleur d'âme. Parmi les incubes de ce monde, car il n'hésite par à réduire à l'état de loque humaine ses victimes pour les rendre obéissante. Mais Mammon dans le club des damnés.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : En 950 quelque part dans l'actuelle Amérique. Autrefois terre des nouveaux Viking. On ne connaît pas la date exacte, ce n'était pas important à l'époque. D'après les dires de sa mère, il faisait beau et chaud quand il à vu le jour, sans doute en plein été.
AGE : 1063 mais 28 en apparence.
MÉTIER : Il à tout fait, diplomate, avocat, incube aujourd'hui...
STATUT : Marié au souvenir de sa sœur.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel, pourquoi s'arrêter à des conventions ?
CARACTÈRE : Courageux, combattant, noble, valeureux, généreux, juste, charmeur, un grand sens oratoire mais aussi cruel, sadique, colérique, renferme une haine sans égale, pervers, nymphomane.

☇ LE QUESTIONNAIRE HEARTKILLIEN
▬ comment considérez-vous la famille Bridgestone ? avez-vous une relation spéciale avec eux ?

L'actuel souverain ne mérite pas le surnom de « Roi » ni même que l'on s'agenouille face à lui. Il n'est rien pour moi, sauf le pale reflet d'une trahison de la plus haute importance qui mériterait d'être punis.

▬ que pensez-vous de la condition des esclaves/humains sur l'ile ? pour ou contre leur traitement ?

Sérieusement vous pensez que j'en ai quelque chose à faire ? Je suis moi même un esclave en quelque sorte, un incube. Bon certes je ne suis plus humain depuis... Longtemps, mais les esclaves de l'île leur sort m'est indifférent.

▬ comment trouvez-vous heartkiller ? la ville en elle-même, son organisation, son climat, ses habitants.... ?

Elle ressemble à tant d'autre ville que j'ai déjà vu. Même climat, ambiance... Tout cela me parait bien monotone et habituel.

▬ avant d'arriver sur HK, quelle était votre opinion sur les rumeurs englobant le triangle des Bermudes ?

Je savais ce qu'il se passait bien-sûr, sans prêter attention vraiment aux rumeurs.

▬ craignez-vous la furie des derniers levinson ? d'ailleurs, qu'évoque pour vous la chute du roi allan levinson ?

C'est une honte que notre famille ai été si lâchement jeté aux oubliettes et bafoués de la sorte ! Nous attendons notre revanche, j'ose croire en cela. Ma maitresse, Satyne aura l'ascendant sur son frère ainé cela ne fait aucun doute.

▬ et enfin, question piège, que pensez-vous des adminettes ? Qui est la plus folle ? La plus sexy ? La plus chieuse ? dites-nous tout...

La plus folle : Esfir sans doute, ses cookies font peur.
La plus sexy : Ma femme powaaaaaa !!!!!!
La plus chieuse : Gabichou il est laid !
Les autres de mes amours de ma vie, Aarnichou, Zephyr, Kaynou de ma vie je vous aime !!!!



PRÉNOM/SURNOM : Manon héhé !
AGE : 19 ans
SEXE : Demandez à ma femme
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM? : Je couche avec l'admin, ça aide !
ET COMMENT TU LE TROUVES? Pas mal !
EST-CE QUE VOUS SOUHAITEZ ETRE PARRAINE ? LOL c'est moi le parrain s'il te plait !
PEUT-ON ON FAIRE UN PREDEFINI DE VOTRE PERSO. SI VOUS ETES SUPPRIME ? OUI si l'histoire est bonne et qu'on veut la réutiliser !
CODE RÈGLEMENT : Ok par John ! Je m'auto valide mon code !


Invité a écrit:

☇ VOTRE HISTOIRE
“UNE PETITE CITATION COURTE ICI POUR FAIRE ZOLI ”
Vivre avec ses deux parents est une bénédiction, chérissez chaque moment avec eux, ils sont précieux.

« J'attends un enfant Allan... » L'homme relève la tête et éclate de rire, il pense d'abord à une blague, une tentative pour le retenir et avoir de l'affection. Et puis il comprend que ce n'est pas une mascarade, que c'est vrai. Il va être père dans quelques mois, un autre Levinson, un autre hériter mais qui, celui-ci n'aura pas le destin de ses enfants légitimes. L'humaine tourne le dos et part sans demande son reste, elle n'attend rien, pas une démonstration d'affection ni même une parole tendre. Elle veut juste prévenir le père, qu'il ne soit pas mis sur le fait accompli et qu'il sache que dans neuf mois un enfant de son sang arrivera. Elle, c'est mère d'Abel. Une simple humaine que le vampire à séduit, Allan enchaîne les femmes ce n'est pas nouveau, et encore une fois une mortelle aura fait les frais de son appétit démesuré. Elle est la nourrice d'Elysium, l’héritière officielle de la couronne et fille légitime d'Allan Levinson et de la reine. Abel lui ne sera rien, il ne sera qu'une ombre et, au mieux, pourra connaître son père.

Judas Abel Levinson Blackwood

Je donnerais tout pour retrouver les paysages de mon enfance.

Neuf mois plus tard c'est dans une petite chambre de bonne qu'Abel voit le jour. Il est petit, chétif et maigre, nul doute qu'il aurait succombé à une maladie si il n'avait pas été vampire. Mais parfois la vie fait bien les choses et le notre nature n’a pas été choisie par hasard. On ne peut pas dire que c'est un enfant choyé par ses deux parents, certes sa mère l'aime mais cette pauvre femme travaille nuit et jour pour le compte de Allan Levinson, elle n'a pas le temps de se consacrer toute la journée à son fils. Et son père est un homme absent, il sait qui il est, mais il n'est pas l'héritier au trône et ça fait toute la différence.

L'enfant pleure des larmes de sang, de longues trainées rouges lui barrent le visage lui donnant un air effrayant. Une présence s’assoit à ses côtés, il relève la tête pour tomber sur sa sœur qui s'empresse de le prendre contre elle pour calmer son chagrin. Pendant de longues minutes il pleure, il ne peut se retenir plus longtemps. Sa mère, cette femme qu'il à tant aimé et la seule qui jusque là ne le mettait pas de côtés vient de rendre son dernier soupir. La maladie, la vieillesse et l'épuisement aura eu raison de cette dame âgée pour l'époque. Il pleure son enfance, il pleure sa candeur perdue. Il pleure car à cet instant il devient grand, les portes de son avenir s'ouvre bien trop vite.

Un homme arrive et s'accroupit derrière lui, il lui pose la main sur l'épaule et serre légèrement. Cet homme c'est son père, un père qu'il ne connait que peu, qu'il à déjà vu au détour d'un couloir, entre deux repas, un homme qui ne sait rien de lui et qui pendant des années n'a rien voulu savoir. Abel à 6 ans et il n'est pas tout à fait un homme.

Le jour c'est levé et la vérité c'est installée.

« Père ne m'aime pas Elysium... » Sa grande sœur soupire en entendant son frère parler, elle lève les yeux au ciel avant de le regarder, un léger sourire barrant sa bouche. « Père a de l'affection pour toi petit frère, toi seul ne le voit pas. Tu es son... Fils et héritier reconnu. Il t'aime, mais il compte énormément sur toi. » Elle le prend par le bras et lui fait faire quelques pas en souriant, en un instant elle l'embrasse sur la joue alors qu'il rit, la voyant faire. Elle arrive toujours à lui redonner le sourire, elle est son rayon de soleil.

Il est né vampire et le sera jusqu'à la fin de sa vie. Depuis enfant le soleil lui est mortel, les rayons UV le tueront si il ose sortir en plein jour. C'est sa punition, condamné à ne jamais sentir la chaleur sur sa peau, ne jamais prendre de couleurs et rester blanc comme le marbre. Il ne saura jamais ce qu'est un couché de soleil, il ne le verra jamais en face. Il aura droit à la vie éternelle seulement si il reste dans les ténèbres, c'est sa punition pour se nourrir du sang des humains. Il accepte car grâce à ça il restera jeune, jeune et beau à jamais. Éternellement ainsi. Il est heureux car cela veut dire aussi qu'il passera une éternité avec sa sœur, toujours à ses côtés à chérir chaque moment passé avec elle. Il remercie le ciel pour cela.

Pourtant la vie n'est pas toujours faite comme on le voudrait, et il pense qu'il sera encore puni pour oser tuer. On ne devrait ôter la vie à personne, surtout pas un enfant du seigneur c'est ainsi qu'il le pense. Mais parfois la colère fait faire de drôle de chose, il l'apprendra plus tard. Pour l'instant il profite.

Profite mon petit, la vie va vite, une fois que les choses sont passés tu ne peux pas retourner en arrière. Souris car bientôt tu devras pleurer.

« Attention à ton flanc gauche ! » Il soupire et stoppe le combat. Son père est très à cheval sur les règles, il veut la perfection pour son fils et de ce fait lui apprend le maniement des armes, l'honneur du combat et le respect de son adversaire. Abel est un adolescent, plus proche de l'adulte que de l'enfant certes mais il à envie de s'amuser plutôt que combattre. Mais son père veut le meilleure, alors il lui obéit et travaille, c'est le minimum qu'il puisse faire. Il à été recueilli à la mort de sa mère alors qu'il aurait pu servir de repas voire être tué, il doit tout à son père. Il n’oublie pas sa mère, mais son avenir est sans doute la royauté auprès de sa douce sœur. Il héritera du trône et deviendra conseillé, premier ministre ou bien même Monsieur le frère de la reine Elysium et le fils du roi. Il ne pense pas encore à l'avenir, cela lui fait peur.

Il prend sa main et la fait tourner alors qu'elle part d'un grand éclat de rire, il la prend dans ses bras, la serre et respire l'odeur de ses cheveux. Elle se presse contre lui et lui caresse la nuque comme elle le faisait enfant. Il ferme les yeux, profite un instant de sa sœur, s’enivre de son parfum, se drogue à son rire cristallin qui claque dans ses oreilles. Il n'est rien sans elle, il n'est que le reflet d'une âme vide lorsqu'elle n'est pas là. La Princesse et Le Princesse, Monsieur et Madame Levinson. Ils ne sont qu'un, une même âme dans deux corps. Ils sont fusionnels certes ce n'est pas un secret, si bien qu'on les compare à des jumeaux. Quand on voit l'un, l'autre suit de prêt et l'un ne prend pas les décisions sans consulter sa moitié.

« Pourquoi m'avoir donné comme premier prénom Judas père ? Vous m’aimez si peu ?  » Son père relève la tête de son bouquin et pousse un soupir. Il s'attendait à cette question, il faut avouer que Judas Abel n'est pas commun. « Tu portes le prénom d'un des fils d'Adam et Eve, enfant du seigneur et créateur du monde. Judas est celui qui aurait trahi Jésus mais cela reste peu sur, tu as les prénoms de deux grands de la religion, deux hommes du monde. Sois honoré pour cela, tu seras un grand toi aussi.  » Le jeune adulte hoche la tête et va vers son père afin de déposer un baiser sur la chevalière de la famille Levinson, que son père porte à la main droite.

Ils courent à travers les couloirs du château, évitant comme ils le peuvent les esclaves et les plateaux que ceux-ci portent à bout de bras. Ils rient, sur poursuivent, font une course comme des enfants. « Je vous présente Monsieur le Prince ! » Sa sœur hurle cette phrase, la bras tendus en signe de croix. Elle rit de ses mots si ridicule dans sa bouche. Abel rit avec elle, ils sont essoufflés de leur course interminable. Depuis le matin son père l'a présenté comme prince Levinson à la cour, un petit comité réduit, il vient d'être reconnu comme un héritier. Pour cela il porte à sa main droite la chevalière marquée du sceau des Levinson. Il est fier, fier comme jamais. « Je suis amoureuse Abel... » Ce dernier fronce les sourcils et regarde sa sœur alors qu'il la prend par le bras, écoutant attentivement ses paroles. « Et de qui ma chère et douce princesse ? » Elle est si joyeuse, qu'il à envie de la serrer contre lui. Elle sourit; deux petites fossettes sont dessinés sur ses jours, ses yeux sont pétillants, elle aime pour la première fois il le voit. « Il s’appelle Eleazar Bridgestone... » Ce nom lui dit quelque chose, ce sont les conseillers de son père et des proches amis. Abel sourit, heureux de voir sa sœur épanouie. « Et lui il partage tes sentiments ? » Elle glousse, il prend ça comme un oui. Discrètement il la mène vers les appartements des Bridgestone, il veut voir de plus prêt le promis de sa sœur.

Abel voit la scène au ralenti, il ferme les yeux alors qu'un hurlement de bête sort de sa bouche. Il tombe à genoux, son cœur vient de battre pour la première fois de sa vie. Un seul et unique battement qui vient de lui causer une douleur pire encore que la brûlure de l'argent sur sa peau. Son hurlement s'étouffe dans le cri d'un autre homme, Eleazar se jette sur son frère en hurlant, pour lui ôter la vie. Abel regarde au loin, il ne réalise pas ce qui vient de se passer. Son père est à genoux et va mourir, il semble accepter son sort. Son père à plus de cinq mille ans, il n'a plus toute sa tête et sous son commandement le royaume va mal ce n'est plus un secret. Il l'accepte, à vrai dire il s'en moque. Il se fou de tout à part de sa sœur, sa douce sœur adorée qui n'est plus. Il ne réalise pas, il regarde de loin le tas de cendres qui autrefois était sa perle. Des larmes rouges tombes sur ses joues en rafale, Abel n'arrive plus à se maitriser. « Non non non pas elle non pas Elysium... » Il répète ces mots comme une litanie en se balançant de d'avant en arrière. Il ferme les yeux, pleure, hurle, se griffe et tremble. Pas elle non... « Prince nous devons y aller, venez ! » Un homme le tire vers l'arrière en le relevant péniblement. Il est son bras droit et son garde du corps. Il l'aide à s'enfuir, passer dans les catacombes du château pour prendre une calèche vers la Russie. Avant de partir Abel regarde un dernière visage, un seul et unique. Celui de César, ce traitre. Cette abomination sans nom. Il vengera sa sœur il lui promet.

[i]Cela fait 10 ans qu'il est en Russie qu'il se cache chez ses cousins Levinson, Nikolaï et Nymphea. Il est inconsolable malgré la présence des membres de sa famille qu'il adore. Elysium est morte, elle n'est plus. Elle n'existe plus. Jamais il ne reverra son doux visage, entendra son rire cristallin, respirera son parfum doux. Elle à voulue éviter la mort d'Allan et pour cela c'est interposé, c'est elle qui à pris le coup fatal. Il se repasse toute la journée cette scène, il sent la haine monter.

Il part de la Russie, part arpenter le monde et se racheter une conduite. Pour se cacher il prend le nom de sa mère, Blackwood afin de se cacher au mieux. Il essaye d'oublier, il ne peut pas. Ce serait manquer de respect à sa sœur et ça il ne peut pas l'accepter. Alors il vit avec, il apprend à accepter la douleur qui est pourtant trop forte. Un jour après des années il repart sur Heartkiller. A son arrivée un homme l'accueille, un homme qu'il connait bien et qui partage sa douleur. Un homme brisé. « Bonjour Prince. » Abel hoche la tête et s'empresse de le serrer brièvement contre lui. Un signe comme un autre pour lui témoigner sa présence. « Je suis Abel ici, je ne suis rien d'autre qu'un simple incube. Vous m'avez manqué Eleazar .» Les minutes passent, ils discutent. Ils partagent le même souvenir d'Elysium, ils sont la preuve qu'elle à existé et qu'elle vit encore à travers eux. Abel est heureux de le voir, un ami cher à son cœur plus que ça encore, un frère pur et simple. L'homme que sa sœur à aimé, un homme pour qui il donnerait sa vie.

Il est aujourd'hui sur Heartkiller, en tant qu'incube de Satyne. Lui qui à été un Prince, il se cache sous cette couverture. Il veut tuer César coute que coute, une fois fait il pourra mourir en paix. Ce qu'il s’empressera de faire.